10 points essentiels à retenir sur le diamant d’investissement

Alors que le diamant a longtemps été considéré comme un symbole de luxe et de prestige, la pierre se trouve désormais sur le devant de la scène en tant que produit d’investissement incontournable. Pour les connaisseurs, la gemme a tout pour séduire pour se faire une place à part entière dans un portefeuille patrimonial. Aussi, si vous êtes en quête de la meilleure option d’épargne qui soit ou d’un actif vous autorisant un investissement rentable sur le long terme, le diamant se veut être le produit qu’il faut.

Pierre précieuse d’une grande rareté

Certes, il n’est plus à rappeler que le diamant est une pierre précieuse des plus dispendieuses connues à ce jour. Bien que la gemme soit très recherchée aussi bien dans le domaine de l’investissement qu’en bijouterie, il s’agit avant tout d’une pierre particulièrement rare. En effet, voilà quelques années déjà qu’aucune découverte de nouveau gisement n’a été déclarée. Or, les analystes prévoient également un épuisement des réserves mondiales de diamant vers 2030. Autrement dit, le diamant continue de se raréfier, ce qui explique justement pourquoi la demande ne cesse de croitre depuis plusieurs années déjà.

[pict]

A l’heure actuelle, l’augmentation annuelle de la demande est estimée à 6 % pour les sept prochaines années à venir face à une croissance de production annuelle de près de 3 % uniquement. En d’autres termes, d’ici 2020 la demande en diamant devrait doubler, annonçant ainsi une hausse des prix sur le long terme. Les conditions actuelles du marché du diamant se veulent alors propices aux investisseurs privés, en sachant que la gemme qui se veut de plus en plus rare suscite la convoitise dans tous les pays du monde.

Excellente alternative de l’or

Brut ou taillé, le diamant peut alors être considéré comme une valeur sûre en termes d’investissement financier. Pierre naturelle éternelle et incassable, le diamant se veut aussi moins volatil et moins spéculatif que l’or. En effet, la valeur d’une gemme de un carat – soit de 0,20 g – équivaudrait à la valeur d’un lingot du métal jaune d’un kilogramme. De ce fait, il est plus que certain que la gemme constitue une excellente alternative au métal précieux en termes de capitalisation. Il est clair que contrairement à l’or, le diamant se transporte sans difficulté ou même monté sur des bijoux.

La gemme peut même être léguée ou transmise sans procédure particulière. Ce qui rend le diamant d’autant plus intéressant en matière d’investissement, c’est que la pierre est synonyme de sécurité pour son propriétaire. En effet, l’acquéreur garde totalement son anonymat, car aucun enregistrement n’est requis. Face à des conjonctures économiques incertaines, investir dans la pierre précieuse rare se veut être la solution idéale pour toutes personnes souhaitant se constituer une épargne complémentaire sécurisée. D’ailleurs, le marché du diamant a déjà fait ses preuves en résistant à la crise.

Valeur refuge et monnaie internationale

Concrètement, les qualités éternelles et inaltérables du diamant en font une valeur refuge incontestable. La valeur intrinsèque de la gemme demeure bien réelle, même au fil des années. Sans compter le fait que le prix du diamant est totalement indépendant de l’économie, des lois, des monnaies ou encore des pays. Pour les investisseurs privés, le diamant est produit tangible et mobilisable qui génère forcément une contrepartie réelle. Contrairement à un bien immobilier par exemple, la gemme profite d’un système d’évaluation entièrement standardisé et internationalisé.

[pict]

Tout comme l’or d’ailleurs, le diamant est convertible à travers le monde. Véritable devise alternative, le diamant d’investissement est considéré telle une monnaie d’échange internationale. En d’autres termes, ce sera sans difficulté que le propriétaire pourra négocier la gemme dans n’importe quel pays du monde. Bien que la pierre précieuse se revend facilement, il est toutefois préconisé de miser uniquement sur les diamants authentiques. Autrement dit, il faut s’assurer d’investir dans une gemme de qualité et qui se distingue réellement en termes de prise de valeur sur le marché.

Diamant incolore ou de couleur ?

Il faut savoir que dans l’industrie du diamant, chaque pierre est unique. Pour deux diamants d’un poids identique, la valeur effective des gemmes ne sera pas la même. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il existe plusieurs classements des diamants permettant de définir la qualité et la valeur réelle de la pierre sur le marché. La classification qui intéresse principalement les investisseurs est celle des couleurs. En effet, si les diamants incolores sont les plus connus, les pierres colorées sont aussi de plus en plus recherchées.

Ces diamants colorés naturellement sont particulièrement rares, que leur prix sur le marché a pratiquement explosé en quelques années seulement. Certes, les diamants incolores demeurent toujours aussi rares, mais leurs homologues de couleur semblent avoir désormais beaucoup plus de succès. Attention cependant, seules les pierres pures ont réellement de la valeur sur le marché. Pour cela, il convient toujours de passer au crible les principales caractéristiques de qualité et de valeur exigées dans l’industrie du diamant.

Les 4C : entre valeur et qualité

Dans le système international et standardisé de gradation de diamant, quatre principaux critères sont pris en compte pour évaluer la qualité et la valeur d’une gemme. Les fameux 4C sont des facteurs relatifs au carat, « cut », « clarity » et « color » de la pierre précieuse. Concrètement, ils correspondent au poids, à la taille, à la pureté ainsi qu’à la couleur de la pierre. En fonction de ces paramètres peuvent alors être définies avec précision la valeur intrinsèque et la qualité du diamant.

[pict]

Il faut savoir par exemple que le poids d’une pierre est exprimé en carat, une mesure n’ayant rien à voir avec le carat de l’or. Sur le marché du diamant, un carat équivaut à 0,20 g. Sinon, un carat est également divisé en 100 points, ce qui vient à dire qu’un diamant de 50 points correspond à une pierre de 0,50 carat. Connaître les 4C facilite ainsi l’expérience d’achat, tout en la rendant plus intéressante et agréable. A noter également qu’étant donné que chaque diamant est unique, toutes les gemmes de 1 carat et plus bénéficie d’une « carte d’identité », un certificat présentant les caractéristiques propres à chaque pierre.

Les certifications autour de la gemme

Bien évidemment, lorsqu’il s’agit d’acheter un diamant dans une bijouterie ou chez un diamantaire, certains doutes peuvent subsister quand à la valeur réelle de la gemme et sa qualité. Aussi, il ne faut pas hésiter à exiger le certificat d’authenticité de la gemme. Il s’agit effectivement d’un document essentiel au moment d’acquérir un diamant, représentant la preuve écrite des caractéristiques de la pierre précieuse. Le rapport ouvre droit à toutes les informations nécessaires pour évaluer la juste valeur de la pierre, dans la mesure où beaucoup de diamants se ressemblent, mais rares sont ceux présentant des qualités similaires.

Délivrés par des laboratoires gemmologiques indépendants, le certificat de diamant facilite également l’identification de chaque pierre, dans la mesure où il fait office de carte d’identité. En principe chaque diamant doit être accompagné d’un certificat, aussi indispensable pour procéder à la comparaison de différentes propositions avant de prendre une décision finale. Dans l’industrie du diamant, les certificats les plus reconnus sont ceux délivrés par l’Institut de Gemmologie d’Amérique ou GIA, l’Institut International de Gemmologie ou IGI, ainsi que le Haut Conseil du Diamant ou HRD.

Produit d’investissement phare

Compte tenu des différents points évoqués précédemment, il en va de soit que le diamant se veut aujourd’hui être un produit d’investissement phare. En effet, le marché du diamant demeure à ce jour très stable, et le prix de la pierre ne cesse de grimper. Comme il a été dit précédemment, le fait que la pierre ait toujours de la valeur, le diamant représente un investissement à moindre risque. Par ailleurs, le diamant physique ne peut être affecté par la faillite, une des situations les plus redoutées par les investisseurs.

Par ailleurs, dans la mesure où les diamants se raréfient, il est clair que la tendance à la hausse des prix devrait se poursuivre sur le long terme. D’une part, il faut savoir également que l’achat de diamant ne nécessite aucun enregistrement, laissant ainsi l’investisseur dans l’anonymat total. D’autre part, aucun frais supplémentaire n’est prévu pour réaliser l’achat. Toutes ces raisons font en sorte que le diamant est facile d’accès aux investisseurs privés.

Une demande en constante croissance

De récentes études révèlent également que la demande de diamant excède largement l’offre depuis plusieurs années déjà. Si aujourd’hui la production ne parvient pas à satisfaire la demande de diamant, c’est qu’à ce jour aucun nouveau grand gisement de diamant n’a été découvert. D’ailleurs, depuis 2010, ce sont dans leurs stocks que les producteurs puisent leurs plus belles pierres pour les proposer sur le marché.

[pict]

Or, les plus importantes mines connues dans le monde produisant plus de 80 % de la production mondiale devront fermer entre 2020 et 2025. Autrement dit, une augmentation des prix de la pierre précieuse est à prévoir dans les prochaines années, générée par une baisse importante de la production. Bien que la pierre soit symbole de luxe et de prestige, il faut savoir que les bijoux en diamants sont très répondus dans toutes les classes sociales. Bien évidemment, ces bijoux sont rarement considérés comme étant un investissement. Quant au diamant d’investissement, ce sont surtout les collectionneurs et les investisseurs privés qui se ruent vers cet actif de grande valeur et d’une grande originalité.

Une fiscalité avantageuse

Outre la forte et constante demande de diamant, ce dernier ouvre aussi droit à une fiscalité particulièrement avantageuse pour les investisseurs. Premièrement, si la gemme est stockée en zone franche, l’acquéreur bénéficie d’une exonération totale de la TVA de 20 %. C’est seulement au moment de la revente que l’investisseur devra s’acquitter de ses obligations fiscales. En effet, si la gemme est revendue à un prix inférieur à 5 000€, la transaction est également exonérée de la TVA. Par contre, pour les transactions supérieures à 5 000€, le diamant est considéré tel un bien mobilier.

Dans ce cas de figure, les plus-values sont imposables, mais le vendeur peut choisir la meilleure option pour lui de s’acquitter de ses obligations fiscales. En effet, il aura le choix entre s’acquitter d’une taxe forfaitaire de 6,5 % du montant de la transaction et payer la taxe de 34,5 % sur la plus-value, avec à compter de la troisième année de détention un abattement de 5 % par an. Après la 22ème année de détention, la taxe sur la plus-value devient totalement nulle.

Les belles perspectives à venir

Enfin, il s’avère également qu’un avenir prometteur attend l’industrie du diamant d’investissement. En effet, compte tenu du déséquilibre structurel entre la demande et l’offre de diamant, les prix de la gemme devraient afficher dans l’ensemble une hausse annuelle de l’ordre de 5 % durant la prochaine décennie. Autrement dit, la pierre précieuse se veut être une opportunité d’investissement à saisir en raison des perspectives haussières à venir, aussi bien sur le court que sur le long terme. D’une part, il faut comprendre que si le diamant est aujourd’hui fortement sollicité, ceci n’a rien d’un phénomène de mode.

En effet, la demande en diamant a toujours existé. Cependant, les pics de production en 2007 et 2008 ont entrainé une nette baisse des budgets consacrés à l’exploration de nouvelles mines diamantifères. Autrement dit, l’offre ne parvient plus à suivre l’évolution structurelle de la demande. D’autre part, le fait que le diamant devient une pierre précieuse de plus en plus rare, c’est tout logiquement que les prix continuent à augmenter. Pour se faire une idée de la valeur inestimable de la gemme, il faut savoir par exemple qu’en 1996, un diamant rouge de 0,25 carats a été vendu pour la somme de 326 800 dollars. Concrètement, ce n’est pas tant le poids de la pierre précieuse qui conditionne son coût, c’est surtout sa beauté et son originalité qui priment. Pour la gemme qui nous intéresse ici, c’est sa couleur rouge très rare et sa taille ovale qui en fait un diamant d’exception.

Vos dernières recherches sur 10 points essentiels à retenir sur le diamant d’investissement : bague diamant en ligne, diamant noir bague, les noms des diamants, des bagues en diamant, diamant bijoux, bijoux bague or, diamant 40 carats, investir dans les pierres précieuses , prix du carat de diamant 2013, cour du diamant 2013, la taille du diamant, bijoux diamants soldes, 1 carat en euro, bague diamant carré, le marché du diamant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *