Diamant : un investissement aux multiples avantages

Pour les investisseurs privés, le diamant se trouve sur le devant de la scène en matière de capitalisation. Face à un marché inflationniste et instable, à lui seul, le diamant réunit tous les avantages recherchés dans un bon investissement. Ayant déjà fait ses preuves et qui va certainement continuer encore longtemps dans ce sens, la gemme est considérée aujourd’hui comme LE produit d’investissement incontournable en raison des multiples intérêts qu’elle offre aux investisseurs.

Un gage de sécurité

[pict]Parmi les principaux avantages connus du diamant d’investissement, la sécurité est à l’honneur. Il faut savoir effectivement qu’aucun enregistrement n’est requis au moment de l’achat ou de la revente d’un diamant. A cet anonymat s’ajoute le fait que la gemme constitue une protection assurée contre les variations monétaires, l’éventuel effondrement des marchés ainsi que l’inflation. Il est effectivement important de noter que les diamants conservent leur valeur dans le temps, et c’est justement cette indépendance des prix qui attire d’autant plus d’investisseurs à faire des placements dans le diamant. Or, voilà quelques années déjà que le prix de la gemme s’est consolidé sur le marché, une tendance haussière d’ailleurs qui risque fort de se poursuivre encore dans les prochaines années à venir.

Cette place privilégiée que détient la gemme sur le marcher lui vient principalement de sa caractéristique unique d’être indestructible et éternel. Autrement dit, le produit apporte un maximum de sécurité à son propriétaire, dans la mesure où il ne perd jamais sa valeur intrinsèque. Par ailleurs, le diamant étant un élément naturel et incassable, il nécessite très peut d’entretien. Il est d’ailleurs symbole de prestige pour son propriétaire qui peut très bien le faire monter sur des bijoux. L’avantage de préférer le diamant à une autre pierre précieuse pour ses bijoux réside également dans son identité unique. Chaque gemme est authentifiée par des gemmologues et fait l’objet d’une certification. Le certificat de diamant est un document unique synthétisant les données essentielles concernant chaque pierre et décrivant précisément ses caractéristiques sur la base des 4C, indispensables pour déterminer sa valeur.Alternative plus intéressante de l’or

Il faut savoir entre autres qu’en cas de vol ou de perte de diamant, la certification joue un rôle majeur dans son identification. Aussi, il est toujours préconisé de demander à son bijoutier ou diamantaire de délivrer le certificat du diamant au moment de faire l’acquisition, en sachant que les certificats les plus reconnubbs dans l’industrie du diamant sont ceux délivrés par le GIA ou Institut de Gemmologie d’Amérique, l’HRD ou le haut conseil du diamant et l’IGI ou Institut International de Gemmologie. Par ailleurs, pour les investisseurs le diamant se veut être un excellent investissement alternatif à l’or. Moins spéculatif et moins volatil que le métal jaune, la pierre précieuse représente un marché sain en constante et forte croissance. Il est effectivement important de noter qu’un diamant de 1 carat, soit de 0,2 g représenterait la même valeur qu’un lingot d’or d’un kilo.

Certes, l’épuisement de la ressource justifie le fait que la valeur du diamant augmente de manière naturelle, mais ce qui est d’ailleurs aussi le cas pour l’or. Cependant, le marché du diamant demeure pour sa part particulièrement stable, ce qui n’est guère le cas du métal jaune. De ce fait, pour les connaisseurs, le diamant représente un placement de relance, tandis que l’or se veut plutôt être une valeur anti-crise. C’est ainsi qu’au fil des années le diamant s’est transformé en un actif tangible, de par sa capacité à résister aux fluctuations monétaires. Loin d’être concurrents, l’or et le diamant se veulent surtout être des actifs complémentaires, bien qu’il faille reconnaître que la gemme ouvre droit à une sécurité financière plus certaine que le métal précieux.

Une rentabilité intrinsèque

[pict]

A l’heure où le diamant se raréfie, la pierre précieuse devient tout simplement le meilleur allié des investisseurs en tout genre. En effet, la gemme présente une capacité de capitalisation durable et intrinsèque. Concrètement, le diamant est un actif entièrement indépendant de l’économie. Autrement dit, l’actif ne peut être affecté par la faillite, une situation fortement redoutée par les investisseurs. Par ailleurs, il s’avère également que le prix de la gemme ne cesse de gripper sur le marché. Des études et indicateurs récents prévoient d’ailleurs une nouvelle hausse des prix de la pierre précieuse durant les prochaines décennies. Cette augmentation constante des prix se base essentiellement sur l’effet combinée des évolutions de la demande et d’une offre favorable. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il n’existe pas de facteur de dépréciation du diamant actuellement connu.

En matière de vente, les bénéfices rapportés par le diamant ne sont généralement pas imposables, un avantage à ne surtout pas négliger en tant qu’investisseur. En effet, la fiscalité est un facteur majeur en matière d’investissement. Mais ce qu’il faut surtout savoir c’est que le diamant est un actif tangible qui se conserve facilement dans un coffre fort ou monté sur des bijoux, bagues, bracelets, colliers ou boucles d’oreilles. Ce qui en fait d’ailleurs le meilleur ami de la gent féminine. Dans la mesure où la gemme ne subit aucune altération au fil du temps, il conserve parfaitement sa valeur, un facteur déterminant en termes d’investissement. En sachant que l’âge moyen connu à jour d’un diamant est estimé à deux millions d’années, la pierre précieuse se veut être une réelle valeur refuge pour le propriétaire.

Véritable valeur refuge

Pour les investisseurs, le plus intéressant dans le diamant c’est certainement sa qualité inaltérable et éternelle. Concrètement, la gemme aura toujours de valeur quelle que soit la conjoncture économique, dans la mesure où son prix est entièrement déconnecté des pays, des lois, de la bourse ainsi que des monnaies. Il s’agit donc d’une véritable valeur refuge pour les investisseurs privés, en sachant qu’une pierre précieuse existant physiquement génèrera un jour ou l’autre une contrepartie réelle. Par ailleurs, invertir dans le diamant permet également de sortir son argent du système bancaire pour se constituer une épargne sécurisée dans un contexte incertain. Si besoin, il est toujours possible entre temps de se parer de ses diamants, de les transporter aisément, comme les léguer ou les transmettre sans grande difficulté.

[pict]Pour faire simple, le diamant est considéré comme étant un investissement sécurisé en cas de crise, dans la mesure où l’actif demeure tangible et mobilisable. La gemme peut ainsi être considérée comme un excellent complément d’épargne, tout en se voulant être un produit de diversification idéal pour son portefeuille patrimonial. Attention cependant, le diamant ne doit pas excéder les 10 % du portefeuille. Aussi, pour s’assurer de faire un bon investissement, il convient de privilégier les gemmes de qualité exceptionnelle, notamment celles se distinguant vraiment en terme de prise de valeur. Pour pouvoir se constituer un réel investissement à long terme, il est recommandé de s’assurer que la pierre répond aux critères de qualité exigés par le marché du diamant. Pour cela, il faut se fier essentiellement au certificat de diamant, notamment ceux délivrés par les laboratoires et organismes mondialement connus dans l’industrie du diamant.

Monnaie d’échange internationale

Si pour certains investisseurs privés le diamant représente tout simplement une valeur refuge, pour les connaisseurs la gemme peut être considérée telle une devise alternative. Ce qu’il faut comprendre en effet c’est que dans l’industrie du diamant, le système d’évaluation est totalement internationalisé et standardisé. Autrement dit, la pierre précieuse est convertible à travers le monde, au même titre que l’or considéré comme une monnaie acceptée partout dans le monde. Le diamant d’investissement tient ainsi une place à part entière en tant qu’actif international, négociable partout dans le monde. En tant que monnaie d’échange internationale, le diamant se revend sans difficulté, principalement les gemmes de qualité et les pierres rares. Dans ce contexte, il faudra cependant prendre connaissance des tendances du moment pour une rentabilité assurée.

Concrètement, les diamants rares sont les plus sollicités sur le marché. Il s’agit principalement des diamants de couleur qui font désormais l’objet d’un véritable engouement par rapport à leurs homologues incolores. Bien évidemment, les gemmes incolores demeurent à ce jour des pierres précieuses rares très recherchées. Mais niveau prix, celui des diamants colorés a tout simplement explosé voilà quelques années déjà par rapport aux gemmes incolores. L’essentiel avant de se lancer dans le diamant d’investissement, c’est de veiller à capitaliser dans une gemme à sa juste valeur. Là encore la qualité de la pierre doit être authentifiée et seule l’expertise d’un gemmologue pourra lever les doutes pouvant subsister quant à la qualité et la valeur de la pierre.

Une demande en forte et constante progression

[pict]

Autre avantage incontestable du diamant d’investissement, c’est que la gemme bénéficie d’une progressions forte et constante de la demande, une demande structurellement supérieure à celle de l’offre. En effet, le marché est tel que les réserves mondiales s’épuisent alors que la demande augmente constamment. Les réserves devraient atteindre leur rendement maximal vers 2030, alors que les analystes annoncent une croissance de la demande de l’ordre de 6 % par an pour les sept années à venir. D’ici 2020, la demande devrait alors doubler, ce qui devraient inciter les investisseurs à capitaliser sur le diamant. D’ici là, la croissance de la production est estimée pour sa part à 2,8 % par an seulement. En d’autres termes, avec une production limitée et contrôlée, le diamant se raréfie, générant derrière une flambée des prix sur le marché.

Si le diamant suscite la convoitise dans pratiquement tous les pays du monde, la demande est particulièrement forte dans les pays de zone BRIC, soit au Brésil, en Russie, en Inde ainsi qu’en Chine. Parallèlement à cette forte demande, il faut savoir également que depuis quelles années déjà aucun nouveau gisement de dimant n’a été découvert, justifiant ainsi la raréfaction de la gemme. Pour les investisseurs, cela annonce de belles perspectives, au même titre que les producteurs de diamants bruts qui s’attendent à augmentation de prix sur le long terme. Ce qu’il faut retenir néanmoins, c’est que cette croissance constante de la demande en diamants n’a rien d’un phénomène de mode. Il s’agit d’une mécanique résultant de la limite des ressources naturelles et de l’appauvrissement des capacités d’extraction.

Fiscalité avantageuse

Enfin, une autre raison faisant du diamant un actif particulièrement intéressant, c’est sa fiscalité avantageuse. Il faut savoir que la gemme bénéficie d’une fiscalité à caractère exceptionnel, ce qui en fait un produit d’investissement phare. Pour les acquéreurs, aucun frais de dossier et d’enregistrement n’est prévu. Par ailleurs, si les pierres précieuses sont stockées en zone franche, le propriétaire profite d’une exonération de la TVA de 20 %. A la revente, une exonération totale de taxe est prévue pour toute transaction inférieure à 5 000 euros. Par ailleurs, les diamants sont taxés à la revente sur les plus-values, une taxation portant sur les gemmes ni serties, ni montées. Concrètement, lorsque la valeur du diamant excède les 5 000 euros, la pierre précieuse est considérée comme un bien mobilier, d’où le dispositif fiscal sur les plus-values.

A la revente, l’investisseur aura ainsi le choix entre s’acquitter de la taxe de 34,5 % sur la plus-value, avec un abattement de 5 % par année de détention à compter de la troisième année, et payer une taxe forfaitaire de 6,5 % du montant de la cession pour remplir ses obligations fiscales auprès du trésor public. Quoi qu’il en soit, le taux d’imposition du diamant demeure toujours plus avantageux que celui du métal jaune, de quoi persuader les investisseurs en quête d’une réelle rentabilité. Autre avantage fiscal du diamant à retenir, c’est que la taxe sur la plus-value devient nulle après la 22ème année de détention. Afin de profiter de ce système d’imposition avantageux, il convient alors à l’investisseur de privilégier le diamant de un carat et plus, de forme Brillant rond, une gemme intégrant les classes de couleur D à F, présentant une pureté IF ou LC – soit des diamants purs – jusqu’à VVS2, de la catégorie « Excellent » ou « Very Good » et avec une fluorescence légère, voire nulle ; sans oublier les certificats GIA, HRD ou IGI.

Vos dernières recherches sur Diamant : un investissement aux multiples avantages : achat vente diamant, diamant achat en ligne, diamant sur papier, diamant vente en ligne, diamant 0.7 carat, diamant 0.05 carat prix, vente bijoux diamant, bague or blanc et diamant , diamant 7 carats, diamant investissement geneve, combien coute un carat de diamant, les diamants les plus chers, e diamant, diomond, diamant bague fiancaille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *